Juste de l'autre coté ....


J'ai dans ma vie vécue beaucoup de stress et d'incompréhension de la part des gens qui m'entourais, mais ma mère était tout ce dont j'avais le plus cher à mes yeux. Ensuite ma belle soeur Nancy est arrivée dans la vie de mon frère. Lorsque je l'ai vue la première fois, je n'en revenais tout simplement pas. C'était la fille que j'ai tant détestée au primaire à mon école (j'avais toujours eu peur d'elle). Ce jour là, mon frère me l'a présenté et je me suis dit que je ne pourrais pas accepter du moins difficilement son arrivée dans la famille.

Pas plus d'un mois passé et elle était devenue ma meilleure amie, ma confidente et je dirais un être des plus parfait que j'ai connue. Elle était pleine de bonne réflexion et toujours là pour me remonter le moral. J'avais enfin trouvée une vraie amie. Ma mère et elle étaient très proche l'une de l'autre et avec toute la famille aussi, tout le monde l'aimais.

Le mariage avec mon frère suivi pas très longtemps après leur rencontre et le petit Francis aussi. Mais la joie ne peut pas toujours rester. Elle était atteint d'un cancer peut après la naissance du petit. Elle m'appelais et me demandais de passer chez elle tous les jours et on dormais ensemble une à côté de l'autre lorsque mon frère travaillais. Elle m'a dit un peu avant sa mort qu'elle m'aimait tellement que le jour ou j'ai rencontrée mon futur mari, elle en était un peu jalouse mais qu'elle était heureuse pour moi.

J'ai eu deux enfants et aujourd'hui je suis heureuse et lorsque j'ai perdue ma mère, mon fils m'a dit maman ne pleure pas, elle est juste de l'autre côté et un jour nous serons tous ensemble et Dieu veille sur elle. Mon fils de 5 ans avait belle et bien raison et depuis, je ne vois plus la mort de la même facon.

Témoignage : Sophie 


Retour à la Halte du foyer ardent

Retour au menu principal du site



[ Les trésors de Catherine © ]
Tous droits réservés






..