Rêve d'amour


Il y avait des murmures..

Des choses étranges et des bruits sourds..

Parfois même je crois des notes se bousculaient..

Des musiques s'inventaient et des sons s'imposaient..

 

Tout s'entrelaçait aussi dans un tumulte imprécis..

Cela me faisait penser au chuchotis d'un sommeil...

Juste quand le rêve et l'éveil se chamaillent..

 

Il me semble aussi qu'une brume pleines d'odeurs,

tantôt de couleur pourpre et orangée à présent,

tentait de me chatouiller les sens.

Elle se berçait sur des émotions

que j'apprivoisais tout doucement...

Elle m'inondait des fragrances d'une fleur d'été et

des doux arômes d'épices choisies..

 

C'était un rêve aussi étrange que beau....

Une mélodie quelque part s'allongeait

sur les notes d'un piano...

Il y avait une harpe au loin...

Un saxophone près d'un refrain...

Un violon soudain s'annonça...

 

Le sol à mes pieds était comme de la glace douce....

Et vers le ciel des nuages légers comme l'amour..

Doux comme le velours et la soie sûrement...

Tourbillonnaient gentiment comme des danseurs qui

se berçaient lentement sur des pas de valse...

 

J'apercevais des silhouettes aussi...

Des sortes d'ombres heureuses qui perçaient la brume...

Des gens qui se tenaient par la main...

Une musique plus forte aussi les berçaient c'est certain...

 

Jamais je ne m'étais sentis aussi heureux de rêver...

Vous aussi je pense, vous auriez aimé...

Ce rêve de toute beauté qui me faisait valser..

 

Des gens faisaient la queue...

Ils étaient tous là pour me rendre heureux...

Dans une longue file, parfois deux par deux..

Ils m'invitèrent tous a danser par des gestes merveilleux...

 

Au piano sur un banc de verre bleuté

il y avait maintenant un musicien noir...

Il me souriait souvent et d'un geste de la main il me salua...

 

La musique qu'il jouait était si belle

qu'il en versait même des larmes...

Moi aussi je pense et c'est sur cette belle musique...

Celle d'un piano magique...

Que mes pas pour une danse...

Revêtirent l'élégance...

 

Au loin, tout autour et plus près sans doute, des gens chantaient...

Des murmures se confirmaient ...

 

En échange de l'amour...

Le temps d'un rêve...

Laisse-toi bercer par cette mélodie..

Prends part à la valse des amis..

 

Avec tes joies..

Tes peines et tes regrets..

Viens toi et ton coeur...

Amène tes joies et tes bonheurs...

Laisse derrière toi les mots maudits..

 

Chante aussi si tu le veux...

Chante avec nous les gens d'ici...

Les gens d'ici qui sont dans ton rêve...

Reste le plus longtemps possible...

 

Écoute maintenant l'orchestre qui joue...

Ce que ton rêve lui dit tout doux...

Vois-tu comment tu peux être heureux...

Dansons ensemble sur un pas de deux...



 

 

Auteur : André Julien, novembre 2001 

 

..


Retour à la Halte du foyer ardent
  

  Retour au menu principal du site 


 

Copyright © 
[ Les trésors de Catherine ]
Tous droits réservés