Le cœur d’une Maman

Se déchire par des pleurs.

Une simplicité d’enfant

Dans une tête d’adulte en fleur.


Entourée d’une famille sincère,

Des sentiments s’éveillent…

Une ronde de baisers dans l’air,

Des bras de vermeil


Le don de plaire pour un rien

Par quelques mots doux.

De pauvres chagrins

Qui se glissent en courroux.


L ‘émoi lors d’un malheur;

Un fils qui pleure!!!

De tendres consolations,

Un réconfort pour le garçon.


Le travail de sa maison d’étain

Remplit son cœur de refrains.

Les mouvement journaliers :

Une vie saine et aimée.


Le soir après le bruit,

Elle veille la nuit :

Une prière pour le Dieu

Dans une chambre sans feu.


Déjà plusieurs hivers,

Un corps pénible pour une mère.

Presque plus d’été,

Un souffle fatiguée…


Maintenant qu’un souvenir,

Regard d’un portrait pour souffrir.

Belle Maman, j’ai ton sourire;

Il me suffit de peu pour te chérir…



Auteur : Epervier, André Labrosse, Lac St-Paul, Québec.





Retour à la Halte du foyer ardent

Retour au menu principal du site



Copyright, © Les trésors de Catherine. 
Tous droits réservés